Juillet-Août 2014 – Edito

Prospective.fr – Juillet-Août 2014 – Edito

Prospective: « Réponse à un acte d’accusation »

L’industrie spatiale française et européenne « était en ordre, auguste, époussetée ».

Il y avait là Airbus, Arianespace, le CNES (Centre national d’études spatiales), Safran … de belles entreprises, des joyaux industriels, des réussites répétées pendant des décennies, d’excellents ingénieurs par milliers, un leadership mondialement reconnu.

Leur succès avait pour metteurs en scène des Etats (France, Allemagne, Espagne, Italie …), chacun pour son compte et tous ensemble dans le cadre de l’Union européenne. Ces Etats et l’Union européenne ont consacré à la recherche spatiale des investissements considérables. Aujourd’hui, ces entreprises sont capables de générer elles-mêmes l’essentiel de leurs ressources. Bref, tout était pour le mieux.

« Alors, brigand, Elon Musk vint ».

Au détour d’un bois ou d’un nuage, surgit cet entrepreneur. Il est américain, a tout juste 42 ans, est évidemment milliardaire (quel honnête homme n’est pas milliardaire ?). Il s’est fait connaître en inventant de menus objets terrestres comme les voitures électriques de luxe Tesla ou des procédés comme PayPal. Cet effronté prétend faire aussi bien que les entreprises européennes, mieux à terme, et surtout beaucoup moins cher !

Entreprises et nations européennes s’indignent, dénoncent le trublion à l’occasion de leurs réunions au sommet. Elles blâment le financement que des institutions publiques américaines lui apportent, oubliant qu’elles sont coupables du même péché, omettant que c’est après tout une raison d’être des Etats que de se mettre au service de la réussite des entrepreneurs.

Saluons pourtant leur clairvoyance : les Européens vont renoncer à leur millefeuille industriel, destiné d’abord à satisfaire tous les intérêts nationaux, et s’entendre enfin pour mettre en place une organisation simple comparable à celle de leur concurrent américain.

Cette histoire est une version actuelle de ce qu’a été l’aventure du progrès scientifique et technique. Elle n’est pas terminée.

Victor Hugo – Les Contemplations
A et H Braun